facebook twitter instagram youtube RSS

Allez voir le festival de Kawagoe datant de l’époque d’Edo

Voyage

ReleaseDecember 18, 2019

Allez voir le festival de Kawagoe datant de l’époque d’Edo


Tout ce que vous devez savoir sur le festival de Kawagoe


Les chars dashi, la musique hayashi, le programme du festival, les informations d’accès

Le festival de Kawagoe est un événement unique qui se déroule toujours de la même manière que les grands festivals de l’époque d’Edo (1603-1868). Il présente des chars impressionnants appelés dashi qui défilent à travers la ville et s’affrontent dans des « joutes » de musique hayashi. Afin de profiter pleinement du festival, voici quelques informations détaillées sur les traits distinctifs du festival, son programme et comment y accéder.

Nous avons appris les clés pour profiter davantage du festival grâce à des experts locaux

Experts locaux : M. Isamu Yazawa, expert des chars dashi et du festival, M. Jiro Utsugi, chef de l’Association de hayashi de la ville de Kawagoe

Pour ceux qui assistent au festival de Kawagoe pour la première fois, nous recommandons le Jinko-sai. C’est un grand moment du festival et un événement vraiment incontournable.
En fait, le festival de Kawagoe commence par le Jinko-sai, mais il est recommandé d’assister quand même aux deux jours du festival, samedi et dimanche. En outre, le bureau municipal de Kawagoe possède un char, ce qui est une chose très rare. Actuellement il est tiré par les enfants de la ville, mais nous espérons que les touristes étrangers pourront aussi en faire l’expérience.

Le festival de Kawagoe fait revivre les coutumes de l’époque d’Edo. Vous pouvez ressentir l’atmosphère d’Edo à travers tout ce que vous voyez et entendez. Pourquoi ne pas essayer de comparer les styles de musique hayashi ? Notez aussi qu’il existe une application très pratique qui montre où se trouve chaque char. Nous vous conseillons de la télécharger.

es dashi (山車)

L’origine de ces chars en bois majestueux remonte à l’époque d’Edo et ils sont le symbole du festival de Kawagoe.

Deux des chars dashi entreposés au musée du festival de Kawagoe

D’une hauteur d’environ huit mètres et d’un poids moyen de trois tonnes, ces chars ont de grandes roues en bois qui leur permettent d’être tirés avec des cordes dans les rues de Kawagoe. Ils ont une structure à deux étages avec l’étage inférieur abritant six artistes de hayashi et au-dessus d’eux une plate-forme carrée décorée de rideaux aux couleurs vives. Tout en haut se trouve le dashijirushi, une poupée de taille humaine. Ces poupées représentent des figures historiques et des personnages de contes populaires et du théâtre nô. Chaque char dashi porte le nom de sa poupée. Les poupées ne sont pas seulement ornementales. Ce sont des yorishiro, des objets dans lesquels réside l’esprit des dieux. Pendant le festival, les dieux descendraient du ciel et participeraient au festival depuis l’intérieur des poupées.

Une poupée dashijirushi

La poupée peut être abaissée dans la structure carrée qui la supporte. Ensuite, la poupée et la structure peuvent glisser ensemble dans la partie inférieure, ce qui réduit de moitié la hauteur du char. Ce système est appelé odamaki et a été développé pour que le dashi puisse être transporté à travers la porte du château d’Edo. Il fonctionne avec deux poignées qui sont tournées pour enrouler les cordes qui abaissent ou soulèvent les plates-formes.

Représentation des habitants assemblant un char

Le dashi comporte également une scène tournante appelée mawaributai. Alors que les roues du char et la structure de support restent fixes, toute la partie supérieure peut pivoter à 360 degrés. Cela permet aux chars de tourner et de se faire face lorsqu’ils se croisent sans avoir à manœuvrer les roues. Le mawaributai a été introduit en 1901 afin que les musiciens puissent commencer plus rapidement à exécuter le hayashi.

La plate-forme tournante

Les dashi ne disposent ni de volant ni de freins. Il faut environ 50 personnes pour les tirer, les manœuvrer et les diriger. Pour changer la direction du char, le responsable place une barre en bois ou en métal sous les roues pour les diriger petit à petit. D’autres personnes grimpent au-dessus des chars pour dégager les obstacles, et un meneur utilise des battants en bois pour signaler à l’équipage de tirer les cordes. Au total, un seul équipage de dashi peut être composé de 100 à 200 personnes, y compris des jeunes, des personnes âgées, des hommes, des femmes, et des enfants. L’énorme travail d’équipe nécessaire pour manœuvrer un dashi est un spectacle extraordinaire en soi.

Détails d’un char dashi

Certains chars dashi sont de construction récente, d’autres remontent à l’époque d’Edo. Ces chars sont inestimables, car certains des matériaux utilisés pour les construire sont aujourd’hui introuvables. Le plus ancien char actuellement utilisé est le Raryo-o dashi appartenant au district de Naka-cho. Il a été construit en 1861 et sa construction a duré deux ans.

Une maquette du Raryo-o dashi au musée du festival de Kawagoe

Il y a actuellement 29 chars au total, dont 28 appartiennent aux différents quartiers de Kawagoe. Ils sont entreposés, entretenus et utilisés par les habitants du quartier. Chose inhabituelle, le dernier char appartient en fait à la mairie de Kawagoe et pendant le festival, il est tiré par des enfants. En moyenne, 15 à 20 chars participent au festival chaque année. Voir les 29 chars est une chose rare qui se produit environ une fois tous les 10 ans.

Hayashi (囃子)

Le hayashi est un spectacle de musique traditionnelle de festival. Chaque dashi embarque un groupe de hayashi, composé de cinq musiciens et d’un danseur masqué. Les instruments sont une flûte (qui mène généralement le groupe), un gros tambour, deux petits tambours, et une cloche à main. Il existe différentes écoles de hayashi, et vous constaterez que certains groupes ont un style plus rapide, tandis que d’autres groupes ont un rythme plus lent. La même chanson peut sonner de façon complètement différente selon l’école. Chaque danseur porte également un masque et une tenue uniques, donc plus vous en voyez, plus c’est intéressant. Écouter les différents styles de musique de chaque char fait partie de l’attrait du festival.

Le programme du festival

Le festival de Kawagoe a lieu chaque année le troisième samedi et dimanche d’octobre. Les trois événements principaux sont le Jinkosai, le Yoiyama et le Hikkawase.

Jinkosai (神幸祭)

Le samedi de 13 h à 14 h 30.
C’est la partie la plus ancienne et peut-être la plus spirituelle du festival. Pendant le Jinkosai, les esprits des dieux inscrits dans le sanctuaire Hikawa-jinja sont transférés dans un mikoshi (sanctuaire portable) et défilent à travers la ville.
La procession commence au sanctuaire, traverse le quartier de kura-zukuri, puis revient par une route parallèle, en passant devant la mairie avant de retourner au sanctuaire. Le mikoshi ouvre le défilé, suivi des chars dashi.
Le Jinkosai a lieu depuis plus de 370 ans et est à l’origine du festival de Kawagoe.

Le sanctuaire Hikawa

CONSEIL : La meilleure façon de profiter de cette partie du festival est de trouver un bon endroit le long du parcours. De cette façon, vous pourrez voir tous les chars défiler. Se déroulant pendant la journée, le Jinkosai offre une vue imprenable sur les chars avec les bâtiments traditionnels de Kawagoe en arrière-plan. Le quartier de kura-zukuri est donc l’endroit le plus populaire pour voir le défilé.

Le quartier de kura-zukuri avec des bâtiments traditionnels de l’époque d’Edo

Yoiyama (宵山)

Le samedi de 18 h à 19 h.
Le Yoiyama revêt une apparence et une atmosphère complètement différentes. La nuit du premier jour, les dashi sont éclairés par des lanternes et prennent leurs places respectives dans toute la ville, exécutant le hayashi. C’est la meilleure chance de profiter de la musique traditionnelle.

CONSEIL : Essayez de vous déplacer et de voir autant de chars que possible. Il existe de nombreuses écoles différentes de hayashi et pendant le Yoiyama, vous aurez la possibilité d’écouter et de comparer les différents styles.

Hikkawase (曳っかわせ)

Le samedi de 19 h à 21 h, le dimanche de 18 h 30 à 21 h.
Pour terminer, voici la partie la plus populaire et animée du festival de Kawagoe. Pendant le Hikkawase, chaque char dashi défile de façon indépendante dans la ville. Lorsque deux ou plusieurs chars se croisent, ils tournent pour se faire face et ils s’affrontent dans des spectacles de hayashi animées. Ce n’est pas une vraie compétition ; en fait ça ressemble plus à une séance d’improvisation. C’est un moyen de se saluer et de susciter l’enthousiasme du public.
Sur le char, les interprètes de hayashi donnent tout pendant qu’au sol des dizaines de personnes les acclament en secouant leurs lanternes. Le virage des magnifiques chars est également un spectacle à voir.

CONSEIL : Il s’agit généralement de la période la plus populaire du festival. Il peut être difficile de localiser les chars, car chacun suit son propre itinéraire et les points de rencontre sont quelque peu aléatoires. Les grands carrefours sont les plus fréquentés, surtout le long des intersections. Déplacez-vous, essayez quelques endroits différents et suivez le son du hayashi pour trouver les chars.
* Le programme peut être sujet à changements. Assurez-vous de consulter le site officiel du festival de Kawagoe pour connaître le programme mis à jour.

Accès et autres informations

Le festival de Kawagoe est facilement accessible depuis la région de Tokyo via Ikebukuro et Shinjuku.
Depuis Ikebukuro : prenez la ligne Tobu Tojo et descendez à la gare de Kawagoe (environ 30 minutes).
Depuis Shinjuku : prenez la ligne rapide JR Saikyo à destination de Kawagoe et descendez à la gare de Kawagoe (environ 50 minutes).
Si vous venez d’Ikebukuro, la ligne Tobu Tojo propose un pass à prix réduit qui vous emmènera de la gare d’Ikebukuro à la gare de Kawagoe et vous reviendra à 700 yens (360 yens pour les enfants). Vous pouvez l’acheter directement au comptoir de la ligne Tobu Tojo dans la gare d’Ikebukuro.
Vous pouvez obtenir une carte et des informations sur le festival au bureau d’information touristique à l’intérieur des gares de Kawagoe et Hon-Kawagoe, au centre d’information touristique de Nakacho et au musée du festival de Kawagoe. Des points Wi-Fi gratuits et des toilettes publiques sont également disponibles dans toute la ville.

En raison de la foule importante, cela peut prendre un certain temps pour atteindre la zone du festival à pied. En venant un peu plus tôt, vous aurez le temps d’arriver où vous voulez et de profiter du festival sans stress.

Message de notre reporter

Quand j’ai parlé avec les gens du coin qui participent au festival, j’ai pu me faire une image vive du festival, et j’ai également ressenti leur passion. Je me réjouis d’assister au festival, tout en prêtant attention à l’énergie de la population locale.