facebook twitter instagram youtube RSS

Retourner dans le Japon d’il y a 400 ans ? Voyagez dans le temps à Aichi !

Magazine

ReleaseAugust 24, 2018

Située à peu près au centre de l’archipel japonais, la préfecture d’Aichi est une région attrayante riche en sociétés industrielles mondialement reconnues, en culture et en spécialités culinaires, et centrée sur Nagoya, l’une des plus grandes villes du Japon après Tokyo et Osaka. Aichi est en particulier connue pour être une région qui a prospéré comme une plaque tournante de l’histoire du Japon depuis la période Sengoku (XVe-XVIe siècles) et conserve encore de vieux paysages urbains et de nombreux objets traditionnels.
Pour votre voyage, il est recommandé d’être basé à Nagoya, où le Shinkansen s’arrête et où l’aéroport international de Chubu Centrair est situé.

Le faste de la famille Tokugawa

Château de Nagoya
Achevé au début du XVII e siècle, le château de Nagoya est depuis longtemps un symbole de la ville de Nagoya. Ce château a servi de résidence florissante à la maison Owari du clan Tokugawa, qui était la plus importante des « Gosanke » (les trois familles du clan Tokugawa), à l’époque du shogunat Tokugawa qui a gouverné le Japon pendant 260 ans à partir de 1603 (époque d’Edo). Deux statues dorées de shachi (un animal avec une tête de tigre et un corps de carpe) brillent au sommet de la tour principale du château.

En juin 2018, les travaux de restauration du bâtiment Honmaru ont été achevés. Ce bâtiment était le bureau du gouvernement et la résidence principale des seigneurs Owari Tokugawa. Avec son intérieur magnifique, le bâtiment est basé sur un style d’art plus moderne et différent de celui des autres bâtiments du château, montrant la puissance et la richesse du clan Tokugawa.

Pour profiter pleinement de l’atmosphère du château, ne manquez pas le spectacle live de la troupe « Nagoya Omotenashi Bushotai ». Ils se rendent tous les jours au château de Nagoya pour divertir les visiteurs.
Pour ressentir l’atmosphère animée de la ville du château et déguster de délicieux plats de Nagoya, visitez la rue Kinshachi Yokocho.
Mignonne la crème glacée Ninja !
Musée d’art Tokugawa
Si vous souhaitez en savoir plus sur la vie et la culture du clan Tokugawa, visitez le musée d’art Tokugawa. Ce musée possède une collection de quelque 10 000 œuvres d’art appartenant au clan Owari Tokugawa, dont neuf trésors nationaux et des objets personnels du premier shogun, Tokugawa Ieyasu. Ces œuvres d’art sont présentées dans une réplique d’une partie du bâtiment Ninomaru, ce qui permet aux visiteurs de mieux comprendre l’atmosphère et l’esthétique de cette époque.

Paysages pittoresques d’automne

Vallée de Korankei
Si vous envisagez de visiter Aichi en automne, rendez-vous dans la vallée de Korankei, dans la région d’Asuke, dans la ville de Toyota. En novembre, environ 4 000 érables japonais se colorent en même temps. Avec de nombreuses maisons de marchands datant du XVIIIe au XIXe siècle, la région d’Asuke, désignée district de préservation pour des groupes de bâtiments historiques, est un endroit idéal non seulement pour admirer les feuillages d’automne, mais aussi pour se promener.
Shiki-zakura
Dans la ville de Toyota, il y a un autre paysage d’automne à ne pas manquer, le « shiki-zakura » de la région d’Obara. Les fleurs de cerisier régulières fleurissent seulement une fois par an de fin mars à début avril, mais ce shiki-zakura fleurit de novembre à début décembre en plus du printemps. Le contraste saisissant créé par les fleurs de cerisier et les feuillages d’automne n’est visible que dans cette région. Pendant la saison des feuillages d’automne et des shiki-zakura, un service de bus relie les régions d’Asuke et d’Obara.

La beauté de la poterie à Seto

La préfecture d’Aichi, réputée pour être le siège du constructeur automobile mondial TOYOTA, est non seulement un grand producteur d’automobiles, mais également un lieu de monozukuri qui signifie ‘production’ , et en particulier un important producteur de poteries de qualité supérieure. Parmi les différents types de poterie, les produits de la ville de Seto sont de grande qualité et sont devenus populaires dans tout le Japon. En conséquence, la poterie en général est appelée « seto-mono ». Avec son argile de haute qualité, la ville de Seto a commencé à produire de la poterie il y a plus de 1 000 ans et de nombreux fours et ateliers de poterie ont hérité et conservé des techniques traditionnelles.
La ville de Seto est unique en ce qu’elle est un important producteur de poterie et de porcelaine, qui ont permis de développer diverses techniques. Récemment, de jeunes artistes céramistes ont commencé à modifier les techniques traditionnelles pour les moderniser. L’un d’entre eux, Tomoro Mizuno, dont le père lui a transmis la technique traditionnelle de « nerikomi », l’utilise pour créer de nouvelles œuvres uniques qui attirent beaucoup d’attention, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Japon.
En outre, la ville compte de nombreux endroits où vous pouvez voir et ressentir l’attrait de la poterie et de la porcelaine, notamment le musée Seto-Gura qui présente divers aspects de la poterie et de la porcelaine de Seto, des ateliers de poterie proposant des séances pratiques de fabrication et de peinture de poterie, et des murs en kama-gaki, c’est-à-dire fabriqués à partir de déchets de fours, créant de superbes motifs géométriques.
La ville produit également beaucoup de maneki-neko, des figurines de chats qui invitent de la patte. Le musée Maneki-Neko possède une collection d’environ cinq mille figurines.

At Plongez-vous dans l’histoire à Inuyama

Château d’Inuyama
Située à environ 30 minutes en train de la ville de Nagoya, la ville du château d’Inuyama est une ville riche d’une histoire de plus de 400 ans. Le château d’Inuyama, l’un des châteaux désignés trésors nationaux, a été fondé en 1537 et possède la plus ancienne tour de château du Japon. Il est amusant de le comparer avec le château de Nagoya et d’autres châteaux.
Le sanctuaire Sanko Inari se trouve au pied du château d’Inuyama. Ce sanctuaire historique veille sur la ville en tant que domicile de la divinité gardienne du seigneur du château d’Inuyama. Ce sanctuaire vend aussi des plaques votives en bois en forme de cœur ! On dit qu’elles apportent le bonheur en amour.
La ville du château possède également de nombreux vestiges du XVII e au XX e siècle. Un service de location de kimono est disponible dans la ville, vous permettant ainsi de vous promener dans cette ville pittoresque vêtue d’un kimono. En vous promenant dans la ville, vous pouvez trouver de délicieux mets que vous pouvez déguster même en marchant.
Musée Meiji-Mura
Suivant le fil de l’histoire, le musée Meiji-Mura offre une atmosphère du début du Japon moderne. Il s’agit d’un musée en plein air sur le thème de l’ère Meiji (fin du IXX e siècle au début du XX e siècle). Plus de 60 bâtiments ont été déplacés de leur lieu d’origine. Avec divers bâtiments, dont des écoles, des églises et des maisons de personnalités historiques prestigieuses, dont celle du célèbre romancier Natsume Soseki, ainsi qu’une prison, vous pourrez vous promener et découvrir le Japon de cette époque. « Haikara Ishokan » propose un service de location de vêtements uniques de style Meiji, dont des robes de style occidental et des hakama pour les étudiants, ainsi qu’un service qui vous permet de vous promener dans le parc en portant un costume de location. * Vous pouvez prendre des photos de vous-même en « voyageur du temps » dans la belle architecture du début du Japon moderne. *Premier arrivé, premier servi (20 personnes)

La délicieuse cuisine traditionnelle d’Aichi

Parmi les plats délicieux typiques d’Aichi, appelés « Nagoya-meshi », on trouve des plats avec du miso, tels que le miso-katsu (côtelette de porc panée), le miso-nikomi udon et le miso-oden. La ville d’Okazaki est un grand producteur de miso, qui serait à la base du goût prononcé des habitants d’Aichi pour le miso.
« Tsukete-miso-Kakete-miso » est un tube de miso disponible dans les magasins de souvenirs et les supermarchés. Fortement recommandé, car vous pouvez ainsi recréer les plats « Nagoya-meshi » en toute simplicité. Les ailes de poulet tebasaki épicées sont un autre plat typique de la cuisine « Nagoya-meshi ». Ce plat à base de tebasaki serait né il y a plus de 60 ans, quand un izakaya (pub japonais) a utilisé des ailes de poulet à la place du poulet à griller de la recette d’origine, ce dernier n’étant pas disponible. Le plat est par la suite devenu populaire. Si vous pouvez manger le tebasaki proprement en enlevant bien les os, vous êtes un fin connaisseur de la cuisine Nagoya-meshi !
Il existe également de nombreux autres plats uniques dans cette région située entre Edo (Tokyo) et Kyoto/Osaka, qui incorporent activement depuis des siècles les cultures de l’est et de l’ouest du Japon, ainsi que de l’étranger.

Si vous faites un petit détour en dehors de Nagoya, vous pouvez trouver d’autres plats délicieux et uniques. La ville de Seto est connue pour les nouilles « Seto yakisoba », qui utilisent de la sauce de soja au lieu de la sauce Worcester couramment utilisée. Les nouilles yakisoba ne sont pas grasses mais infusées du bon goût umami du porc.
La spécialité locale des environs de la ville de Toyota est le gohei-mochi, une collation pratique à base de pâte de riz attachée à un bâton en bois, grillée au feu de charbon de bois et recouverte de pâte de miso. Le gohei-mochi revêt des formes et des goûts différents selon les endroits de la région. Essayez-en plusieurs et voyez lequel est votre préféré.

Bonne nouvelle

La préfecture d’Aichi a décidé de créer un « Parc Ghibli » au parc commémoratif Aichi de l’Expo 2005 dans la ville de Nagakute. L’ensemble du parc sera transformé en un parc à la nature abondante où les visiteurs pourront découvrir le monde des œuvres du Studio Ghibli, telles que « Mon voisin Totoro » et « Princesse Mononoke ». (Ouverture du Parc Ghibli prévue d’ici mars 2023.)

 

*Les informations ci-dessus datent d’août 2019.