facebook twitter instagram youtube RSS

Omamori – Les amulettes porte-bonheur

Magazine

ReleaseMay 10, 2019

omamori
Les gens portent des omamori pour bénéficier de bonne fortune, apporter le bonheur et se protéger du mal. Les omamori traditionnels ont la forme d’un petit sac, mais il existe maintenant de nouveaux types d’omamori aux formes originales.

omamori

Qu’est-ce qu’un omamori ?

Les omamori des sanctuaires et des temples sont des amulettes ou des porte-bonheur, considérés comme contenant le pouvoir d’une divinité ou d’un Bouddha. Les gens les portent sur eux-mêmes, dans leur sac ou dans leur portefeuille, dans le but d’éviter les catastrophes, de se protéger, de trouver l’âme sœur, ou d’avoir de la chance avec l’argent. Dans les sanctuaires, il est préférable de prier après avoir obtenu un omamori.

Quelle est l’efficacité d’un omamori ?

Il est dit que les omamori sont efficaces pendant un an dans la plupart des cas. Il est donc fréquent que les gens ramènent leur omamori au sanctuaire ou au temple d’origine au bout d’un an pour en obtenir un nouveau. S’il est difficile de remettre votre omamori à son emplacement d’origine, certains sanctuaires et temples vous autorisent à le jeter enveloppé dans une feuille de papier blanc.

Omikuji and Ema

Dans les sanctuaires et les temples, les omikuji et ema sont aussi populaires que les omamori. Les omikuji sont des bandes de papier divinatoires, qui donnent votre bonne fortune avec plusieurs niveaux. Procurez-vous un omikuji, lisez-le et attachez-le à l’endroit désigné, tel qu’un poteau ou un arbre, afin de créer une bonne connexion. Si vous voulez, vous pouvez le ramener avec vous. Un ema est une tablette en bois sur laquelle vous écrivez votre souhait ou des remerciements pour un souhait exaucé, puis que vous laissez au sanctuaire/temple. Les ema traditionnels ont souvent une image représentant un cheval, considéré comme un véhicule des divinités, mais il existe maintenant des ema originaux avec par exemple des personnages de dessins animés.

OmikujiOmikujiOmikuji

EmaEma

Un omamori unique

Kan-musubi

Sanctuaire Asagaya Shinmeigu
Ce bracelet omamori en dentelle peut être fixé à votre poignet ou à la poignée de votre sac. Certaines couleurs ne sont disponibles que pour une durée limitée.

bracelet omamori
bracelet omamoribracelet omamori

Kannagi-mizuhiki-mamori

Sanctuaire d’Asakusa
Ce bracelet omamori est conçu avec un motif de « mizuhiki », des cordons décoratifs spéciaux utilisés pour les enveloppes destinées à offrir de l’argent. Seulement 100 omamori sont disponibles chaque mois, avec différents modèles à chaque fois.
 mizuhiki 

Shishigashira-mamori

Sanctuaire Namba Yasaka
Avec ses statues effrayantes de shishi (lion) à l’avant, ce sanctuaire propose divers omamori originaux, dont le « shishigashira-mamori » pour chasser le mal et le « randoseru-mamori » (mamori en forme de sac d’école) pour réussir à l’école et protéger les enfants sur le chemin de l’école.

shishi (lion)shishi (lion)

Genji Monogatari Kyuseki, Kaiun-shofuku-omamori

Sanctuaire Nonomiya
Vénérée par les gens comme la divinité de l’amour, des enfants et des accouchements, le sanctuaire Nonomiya est cité dans le Genji Monogatari (Le Dit du Genji), une œuvre majeure de la littérature japonaise écrite à l’XIe siècle. Parmi les autres omamori, ceux avec une image d’une scène du Genji Monogatari sont particulièrement populaires.

Genji Monogatari (Le Dit du Genji)

Namazu-no-omamori

Kanda Myojin (Sanctuaire de Kanda)
Le namazu-no-omamori (omamori au poisson-chat) sert à se protéger des catastrophes naturelles. Il existe également d’autres types d’omamori, y compris avec des personnages de dessins animés tels que la série « Love Live! ».
namazu-no-omamori (omamori au poisson-chat)

Comment prier dans les sanctuaires et les temples

Il existe différentes opinions sur la manière de prier dans les sanctuaires et les temples. Dans la section suivante, les pratiques générales sont présentées. Peu importe que vous soyez dans un sanctuaire ou dans un temple, il est important pour vous de prier dans le calme, en respectant les divinités et le Bouddha.

Dans les sanctuaires

(1) Entrez dans les lieux après vous être incliné une fois.
(2) Lavez-vous les mains et la bouche avec de l’eau au chozuya en suivant l’ordre suivant : prenez une louche que vous remplissez d’eau, puis laver votre main gauche, votre main droite, votre bouche, votre main gauche et le manche de la louche.
(3) Mettez de l’argent (saisen) dans la boîte à offrandes (comme une offrande aux divinités ou au Bouddha).
(4) Inclinez-vous profondément deux fois, frappez des mains deux fois, priez en plaçant vos paumes l’une contre l’autre devant votre poitrine et inclinez-vous profondément une fois de plus.
(5) Inclinez-vous une dernière fois en quittant les lieux.

Dans les temples

Suivez les étapes (1), (2) et (3) décrites ci-dessus pour les sanctuaires.
(4) Fermez les yeux, placez vos paumes l’une contre l’autre devant votre poitrine (gassho) et priez. À la fin, inclinez-vous une fois. Suivez ensuite l’étape (5) ci-dessus.

Dans les sanctuaires
* Dans cet article, les pratiques les plus communes sont présentées. Elles peuvent varier en fonction du sanctuaire et du temple.

 
* Les informations ci-dessus datent de mai 2019.