facebook twitter instagram youtube RSS

Les ambassadrices du tourisme de la ville de Takarazuka dans la préfecture de Hyogo parlent des charmes de leur ville

Voyage

ReleaseSeptember 17, 2021

Presque chaque année depuis 2009, dans la ville de Takarazuka, préfecture de Hyogo, des princesses-chevalières ambassadrices du tourisme, surnommées « Saphirs », sont sélectionnées lors d’une campagne de recrutement ouverte à tous pour vanter les charmes de la ville de Takarazuka. Nana Mitarai et Miyabi Sakaue, sélectionnées parmi 81 candidates pour devenir la 10e génération de « Saphirs », sont en service depuis mars 2021. Nous avons demandé à ces ambassadrices du tourisme quelques recommandations pour visiter la ville de Takarazuka.

宝塚市観光大使Nana Mitarai (gauche) et Miyabi Sakaue (droite)


●Pourquoi avez-vous voulu devenir une princesse-chevalière « Saphir », ambassadrice du tourisme de la ville de Takarazuka ?


Nana Mitarai : Je suis née à Osaka, mais j’ai toujours aimé la revue Takarazuka, alors, adolescente, j’ai passé beaucoup de temps à Takarazuka. Je suis allée aux cours tous les jours dans l’espoir de devenir une « Takarasienne » (une actrice de la revue Takarazuka). J’ai postulé pour devenir ambassadrice du tourisme, car je voulais donner quelque chose en retour à la ville de Takarazuka.

宝塚市観光大使の御手洗菜々
Miyabi Sakaue : Je suis originaire de Takarazuka. Pendant mes études en Angleterre, j’ai eu l’occasion de présenter ma ville à des étrangers, ce qui m’a fait redécouvrir l’attrait de Takarazuka. J’ai posé ma candidature en tant qu’ambassadrice du tourisme, car je voulais que davantage de personnes découvrent les charmes de la ville de Takarazuka.

宝塚市観光大使の阪上雅日

●Les activités des ambassadrices du tourisme


Les activités des ambassadrices du tourisme « Saphirs » sont très variées : la promotion du tourisme lors de divers événements, la participation à des cérémonies, les reportages sur de nombreux endroits de la ville de Takarazuka et le partage d’informations sur Instagram. En outre, les « Saphirs » contribuent régulièrement au magazine de relations publiques de la ville de Takarazuka, « PR Takarazuka », avec la rubrique « Les trésors de la ville » qui permet aux citoyens de redécouvrir les charmes de leur ville.

宝塚市観光大使とインタビューの様子Pendant l’interview


● Les choses qui vous ont marqué depuis que vous avez commencé à travailler comme ambassadrices


Mitarai-san et Sakaue-san ont commencé à travailler à partir du mois de mars après la fin de leur formation. Cette formation aux bonnes manières leur a appris l’état d’esprit et les manières raffinées qui conviennent à une ambassadrice du tourisme. Par exemple, les sujets étudiés comprenaient la posture, la prononciation, le yoga, ainsi que la meilleure façon d’échanger des cartes de visite ou de présenter un bouquet de fleurs.

Lors d’une promenade guidée dans la ville de Takarazuka, Mitarai-san, qui adore la revue Takarazuka, a eu l’impression de parler avec trop de passion de la zone entourant le Grand Théâtre de Takarazuka. D’un autre côté, le fait d’avoir pu partager sa passion avec de nombreuses personnes lui a laissé un agréable souvenir.

Mitarai-san et Sakaue-san ont également visité l’atelier COWCOW où est produit le « bœuf de Takarazuka ». Sakaue-san a été impressionnée par le fait que les vaches qui s’entendaient mal avaient été séparées pour réduire leur stress, et que chaque vache avait un prénom et était traitée avec amour. Élevé dans cet environnement confortable, le bœuf de Takarazuka est d’excellente qualité et, comme l’explique Sakaue-san : « la viande fond dès qu’on la met bouche, avant même d’avoir commencé à mâcher, et elle est incroyablement délicieuse. »

宝塚市観光大使
Vous pouvez goûter au bœuf de Takarazuka de l’atelier COWCOW dans le restaurant ci-dessous :

Yakiniku MURAKAMI
http://yakiniku-murakami.com/
Adresse : 6-13-20 Nakasuji, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 5 minutes à pied de la gare JR de Nakayamadera

● Les « coins cachés » de Takarazuka et comment en tirer le meilleur parti


Mitarai-san nous a fait découvrir le Takarazuka Bunka Sozokan (Centre de création culturelle). Le Takarazuka Bunka Sozokan était utilisé comme bâtiment principal de l’école de musique de Takarazuka jusqu’en 1998. Aujourd’hui, le bâtiment est ouvert au public.

宝塚文化創造館
Ce que je voudrais que vous observiez, ce sont les escaliers. Les escaliers situés de part et d’autre de l’entrée principale ont été usés uniquement du côté gauche. Il semble que cela soit dû au fait que les étudiantes préparatoires (étudiantes de niveau inférieur) de l’école de musique se dépêchaient de monter et descendre les escaliers pour ne pas gêner les étudiantes principales (étudiantes avancées). De plus, en raison du concept de scène divisée en deux parties, supérieure et inférieure, les escaliers du côté supérieur (à droite en faisant face) étaient utilisés uniquement par les visiteurs et les professeurs, et sont restés en meilleur état, sans usure. Jetez-y un coup d’œil lors de votre visite!

Au « Musée Sumire ♪ », situé au 1er étage du Takarazuka Bunka Sozokan, vous pouvez découvrir l’histoire de l’école de musique Takarazuka et de la revue Takarazuka, avec les anciens uniformes, les photos de remise de diplômes des différentes classes de l’école de musique Takarazuka et les affiches des principales productions de la revue Takarazuka. Il est amusant de trouver des photos d’anciennes Takarasiennes qui sont toujours actives dans le monde du spectacle.

Takarazuka Bunka Sozokan (Centre de création culturelle)
Adresse : 6-12 Mukogawa-cho, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 8 minutes à pied de la gare Hankyu de Kiyoshikojin / 10 minutes à pied de la gare Hankyu de Takarazuka-Minamiguchi / 15 minutes à pied de la gare Hankyu de Takarazuka ou de la gare JR de Takarazuka
*Prix d’entrée du « Musée Sumire ♪ » : 300 yens

宝塚市観光大使リボンの騎士サファイア

●Les spécialités locales et souvenirs que nous vous recommandons


〇Les spécialités locales et souvenirs que nous vous recommandons


Sakaue-san recommande la boutique « Sakura Momiji Takarazuka », qui vend du pudding fabriqué sans œufs. Ce pudding, appelé « Takarazuka Wapurin », peut être consommé en toute tranquillité par les personnes qui souffrent d’allergies. On dit qu’il leur a fallu environ 1 000 jours de travail pour développer cette recette. Il existe différents parfums, dont au matcha et à la violette.

さくらもみじ宝塚
さくらもみじ宝塚のプリン
CHA-salon Sakura Momiji
https://sakuramomij.base.shop/
Adresse : Takarazuka No.3 Haitsu 102, 7-1 Miyano-cho, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 10 minutes à pied de la gare Hankyu de Takarazuka ou de la gare JR de Takarazuka

〇Le sandwich à l’œuf de Le Mans


Lorsque Mitarai-san va voir la revue Takarazuka, elle emporte toujours un sandwich à l’œuf de la boutique de sandwichs « Le Mans ». Le volume de l’omelette est si généreux qu’on a l’impression que c’est le pain qui sert de garniture. L’omelette est onctueuse avec un goût sucré.

ルマンのエッグサンド
Sandwich Le Mans Hananomichi Cerca
http://www.takarazuka-lemans.com/
Adresse : Hananomichi Cerca No.2 Bldg. 2F, 1-6 Sakae-machi, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 4 minutes à pied de la gare Hankyu de Takarazuka / 6 minutes à pied de la gare JR de Takarazuka

〇Les nouilles froides « hiyashi chuka » de Montsuki Kakaka


Parfait comme plat à déguster en été, Sakaue-san recommande les nouilles chinoises froides appelées hiyashi chuka du restaurant de ramen d’Asahikawa « Montsuki Kakaka ». Le propriétaire est originaire de la ville d’Asahikawa, sur l’île d’Hokkaido, et il espère avec son restaurant contribuer aussi bien à la réputation d’Asahikawa et que de Takarazuka. Jusqu’à présent, les nouilles hiyashi chuka, vendues uniquement en été, ne pouvaient être consommées qu’au restaurant, mais depuis le mois de juin de cette année le restaurant s’est aussi lancé dans la vente à emporter. Devant ce restaurant très populaire, il y a une file d’attente dès l’heure d’ouverture, mais maintenant qu’il est possible d’acheter les plats à emporter, il est facile de les déguster dans le parc, à la maison ou à l’hôtel sans attendre.

Montsuki Kakaka
Montsuki Kakaka
https://twitter.com/montsukikakaka
Adresse : 3-2-10 Nakasuji, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 5 minutes à pied de la gare JR de Nakayamadera / 8 minutes à pied de la gare Hankyu de Nakayama-kannon

〇Les « Takara-monaka » d’Eirakuan


Mitarai-san raffole des « Takara-monaka », des pâtisseries à base de gaufrettes fourrées aux haricots azuki sucrés. Leur douceur délicate est addictive. Selon les employés du magasin, il vaut mieux les laisser reposer pendant environ une journée au lieu de les manger immédiatement après les avoir achetées. Cela permet à l’intérieur de la gaufrette de bien se mélanger avec la pâte de haricots rouges.
En outre, les pâtisseries appelées « Hime-takara » (Princesse Takara) sont emballées individuellement et ont une durée de conservation plus longue. Elles sont destinées aux élèves de l’école de musique de Takarazuka qui les offrent aux étudiantes plus âgées. Le nom du cette pâtisserie a été choisi par l’écrivaine et fan de la revue Takarazuka, Seiko Tanabe (« Josée, le tigre et les poissons »).

永楽庵の寳もなか
Eirakuan
https://eirakuan.jp/
Adresse : Sorio GF, 2-1-1 Sakae-machi, Takarazuka-shi, Hyogo
Accès : 2 minutes à pied de la gare Hankyu de Takarazuka / 5 minutes à pied de la gare JR de Takarazuka

宝塚市観光大使

●Pour les touristes étrangers : « Hana no Michi » (La route des fleurs), une expérience culturelle japonaise unique


Pour les touristes étrangers qui visitent la ville de Takarazuka pour la première fois, Mitarai-san recommande l’avenue « Hana no Michi » (La route des fleurs). Sur la route qui va de la gare de Takarazuka à l’école de musique de Takarazuka, diverses fleurs, dont des cerisiers et des roses, s’épanouissent au cours des quatre saisons. « En regardant en bas, vous verrez des illustrations d’Osamu Tezuka, le célèbre dessinateur de mangas lié à Takarazuka, et en marchant vers le Grand Théâtre de Takarazuka, vous apercevrez l’hôtel Takarazuka sur votre droite », explique Mitarai-san. Hana no Michi est une excellente introduction aux charmes de la ville de Takarazuka.

桜季節の花のみち
Cet article en anglais présente l’avenue Hana no Michi plus en détails :
https://visithanshin.jp/enews/1478/

Une autre suggestion de Sakaue-san est la ferme de tsuri-shinobu, des fougères suspendues de la variété Davallia mariesii. La fougère tsuri-shinobu n’est cultivée qu’à deux endroits au Japon. Cette plante ornementale rare transmet l’esthétique du Japon. La ferme propose également des ateliers de fabrication de tsuri-shinobu. Sakaue-san nous explique : « Lorsque vous visiterez Takarazuka, allez voir ces plantes de vos propres yeux et n’hésitez pas à participer à un atelier. »

Tsuri-shinobuTsuri-shinobu (fougère suspendue Davallia mariesii)


Les charmes de la ville de Takarazuka sont multiples, incluant le théâtre, les sources thermales et la nature. Ainsi, comme nous l’ont expliqué ces deux ambassadrices, quel que soit le but de votre voyage, vous êtes sûr de passer un bon moment ici.

Suivez les activités des princesses-chevalières « Saphirs », ambassadrices du tourisme de la ville de Takarazuka, sur Instagram :https://www.instagram.com/sapphire77_princess/


Suivez-nous sur les réseaux sociaux avec VISIT HANSHIN, le compte officiel du Conseil de promotion du tourisme de la région nord de Hanshin de la préfecture de Hyogo ♪

☆Facebook: https://www.facebook.com/visithanshin.en

☆Instagram: https://www.instagram.com/visithanshin_en/

Les informations ci-dessus datent de juillet 2021.