facebook twitter instagram youtube RSS

L’univers du thé japonais

Culture

ReleaseJanuary 6, 2022

Qu’est-ce que le « thé japonais » ?


Le thé japonais a des racines profondes dans la gastronomie et la culture japonaises. Le thé vert matcha est aujourd’hui populaire à travers le monde, mais que désigne exactement le terme « thé japonais », et combien de sortes de thés existe-t-il ?

En général, le terme « thé japonais » désigne les thés verts produits au Japon.
Tous les types de thé proviennent du même théier. Le « thé vert » (ryokucha) ne subit pas de fermentation, tandis que le « thé Oolong » (uroncha) est semi-fermenté. Le « thé noir » (kocha), quant à lui, provient de feuilles de thé entièrement fermentées.
Le thé vert est classé en plusieurs types selon le processus de production.
Voici les quatre types de thés verts principaux.


Sencha

Le sencha est la quintessence du thé japonais. Le sencha représente jusqu’à 54,2 % de la production japonaise de thé vert (selon les statistiques pour 2020), et c’est le thé le plus consommé au Japon. Il est fabriqué à partir de feuilles exposées directement à la lumière du soleil. Après avoir été récoltées, les feuilles de thé sont cuites à la vapeur, séchées et malaxées.
Sencha

Gyokuro

Le gyokuro est considéré comme l’un des types de thés verts les plus luxueux. Les plants de thé ou les champs de thé entiers sont recouverts de bâches pendant environ 20 jours avant la récolte pour éviter la lumière directe du soleil, une technique appelée hifuku (couverture des champs). Après la récolte, les feuilles de thé passent par le même processus que celui du sencha.
Gyokuro

Hojicha

Le hojicha a un arôme grillé et de noix et une couleur orange foncé. Il est produit en torréfiant à une température élevée des feuilles de thé de type sencha ou bancha (thé fabriqué à partir de feuilles de thé récoltées après la récolte des pousses, ou à partir de feuilles de thé devenues grandes et dures). Comme le processus de torréfaction élimine l’amertume et la caféine des feuilles, le hojicha a un goût rafraîchissant, sans aucune amertume. Le hojicha est également souvent utilisé pour les desserts et les lattes.
Hojicha

Matcha (Tencha)

Le matcha est une poudre de thé vert finement moulue et est consommé depuis longtemps dans le cadre de la cérémonie traditionnelle du thé. Le processus de fabrication est presque identique à celui du gyokuro : les théiers sont recouverts de bâches, les feuilles de thé sont cuites à la vapeur mais non malaxées, puis séchées dans un tencha-ro (four à tencha ombré) pour obtenir le tencha. Le tencha est ensuite réduit en poudre à l’aide d’un mortier.
Matcha

Les ustensiles indispensables pour le thé


Il est important de choisir les ustensiles à thé les mieux adaptés à votre thé afin d’apprécier pleinement toutes les fines nuances des différents arômes et saveurs du thé. En particulier, la théière (chuki) joue un rôle crucial lorsque vous infusez vos feuilles de thé avec de l’eau chauffée à la température suggérée.
Les théières kyusu sont les meilleures pour le sencha, qui est infusé dans de l’eau à une température d’environ 80 °C. Elles possèdent généralement une poignée sur le côté.
Les théières hohin, un type de théière sans poignée, sont destinées au gyokuro, qui est infusé dans de l’eau à une température de 50 à 60 °C. En général, l’intérieur d’une théière hohin est large pour permettre aux feuilles de thé de s’ouvrir complètement, ce qui permet d’extraire les riches saveurs du gyokuro.

kyusu
hohin

Les feuilles de thé, également délicieuses à manger


La plupart du temps, les feuilles de thé vert sont jetées après infusion. Cependant, les feuilles de thé contiennent beaucoup de nutriments, dont 70 % ne sont pas dissous dans l’eau lors de l’infusion. Manger les feuilles de thé vous permet d’absorber complètement ces nutriments.
Nous vous recommandons la méthode ohitashi pour manger les feuilles de thé restantes, qui consiste à ajouter quelques gouttes de sauce soja sur les feuilles de thé utilisées. Ce plat est facile à préparer et constitue un excellent accompagnement pour le saké.
ohitashi

Le thé de Wazuka, le coup de cœur de la rédaction de att.JAPAN


Ishitera Le thé de Wazuka est un thé vert japonais produit dans la ville de Wazuka, dans la préfecture de Kyoto. Wazuka est également surnommé Chagenkyo, « Le paradis du thé » en français, un jeu de mots sur le Togenkyo, qui désigne le paradis de la pêche, un paradis sur terre décrit dans un ancien conte chinois. Le thé de Wazuka est une marque représentative du Japon, et la ville produit environ 40 % du thé d’Uji, qui est l’un des « trois grands thés du Japon ». Wazuka est également l’un des principaux producteurs de tencha.
Comme la région du Kinki va bientôt être à l’honneur au Japon et à l’étranger en raison de l’exposition universelle de 2025 à Osaka, le thé de Wazuka a été choisi comme l’une des marques locales pour promouvoir la région. Nous sommes sûrs que cet événement va permettre au thé de Wazuka de gagner en popularité.

Les informations ci-dessus datent de novembre 2021.


[ Autres articles conseillés ]

Les charmes de Wazuka, « Le paradis du thé » de Kyoto et une des régions productrices du thé d’Uji
wazuka

Découvrez les multiples façons de savourer le thé japonais
dan dan cafe